lundi, 01 avril 2024 22:29

Guide ultime pour sécuriser votre investissement locatif | Finist’Armor

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Comment sécuriser au maximum son investissement locatif ? Découvrez le guide complet de Finist’Armor

Investir dans l’immobilier locatif est un objectif et un rêve pour de nombreux ménages français. Cependant, comme tous les projets de cette ampleur, investir dans l’immobilier comporte son lot de risques. Comme à chaque fois, la clé du succès réside dans la capacité à minimiser les risques tout en optimisant les retours sur investissement.

Finist’Armor, votre gestionnaire locatif à Brest, vous présente ses conseils pour que vous puissiez sécuriser et optimiser au maximum votre investissement locatif.

Quelques conseils préalables pour mettre toutes les chances de son côté

Comme dans tous les projets immobiliers, l’emplacement d’un projet locatif tient un rôle crucial. On ne parle pas ici que de la localité, mais également des quartiers à privilégier pour réussir son opération. En fonction de la typologie du projet (nue, meublé, saisonnier), de votre cible, ou encore de votre budget, les emplacements à privilégier peuvent varier.

Notre conseil : Investissez dans des zones avec un potentiel de croissance démographique, économique et d’emploi pour garantir une forte demande locative. Les propriétés proches des transports, des commerces, des écoles et des parcs sont aussi plus attrayantes pour les locataires.

La baisse du risque de vacances locatives est le premier levier à activer pour sécuriser son investissement.

Bien sélectionner les locataires de son logement

Toujours afin de réduire le risque de vacances locatives, mais aussi pour limiter au maximum le risque d’impayés, il est important de sélectionner de bons locataires. Voici donc quelques réflexes à adopter pour que cette étape se déroule sans encombre.

  • Définissez vos critères de sélection de manière transparente pour attirer les candidats qui répondent à vos attentes.
  • Étudiez la solvabilité des candidats qui déposent un dossier pour votre bien. Effectuez par exemple des contrôles en demandant les dernières feuilles de paie, regardez les antécédents et demandez des références pour éviter les locataires à problèmes.
  • N’hésitez pas également à échanger directement avec les candidats pour vous faire votre propre idée.

Le saviez-vous ? Les pièces que vous pouvez demander sont définies par la loi. Retrouvez le détail sur le site du service public.

Comment gérer son bien immobilier de manière idéale ?

Imposez un  garant

Demander un garant constitue une sécurité supplémentaire à la disposition de votre investissement immobilier.

Pour rappel, un garant s’engage par écrit à payer le loyer et les charges locatives en cas de défaillance financière du locataire. Choisir un garant fiable, souvent un proche du locataire comme un parent ou un ami proche, assure au bailleur une couche supplémentaire de protection contre les risques d’impayés.

Conseil : en cas de colocation, demandez plusieurs garants et mettez en place une caution solidaire, afin que chaque garant soit tenu d’assumer les responsabilités de tous les colocataires défaillants.

Assurez un entretien régulier du bien immobilier

Une propriété bien entretenue prévient les coûts excessifs de réparation et maintient sa valeur. N’hésitez pas à réaliser des petits travaux dès que cela est nécessaire pour étaler les dépenses dans le temps, et pour éviter une dégradation trop importante de votre logement.

Souscrivez les assurances appropriées

Souscrire les assurances appropriées est essentiel pour sécuriser votre investissement locatif. Voici un tour d’horizon des assurances intéressantes :

  • L’assurance propriétaire non occupant (PNO) couvre votre bien en cas de dommages quand il n’est pas couvert par l’assurance du locataire, comme en période de vacance locative ou si le locataire n’a pas souscrit à son assurance habitation. Elle peut couvrir les risques de dégâts des eaux, incendies, ou encore le vandalisme. 
  • La garantie loyers impayés (GLI), quant à elle, protège le bailleur contre le risque d’impayés de loyers et prend en charge les procédures judiciaires éventuelles. 
  • L’assurance dommages ouvrage est une assurance obligatoire souscrite par le maître d’ouvrage avant le début de travaux de construction ou de rénovation majeure, garantissant le remboursement ou la réparation des dommages liés à la construction, tels que définis par la garantie décennale, sans attendre une décision de justice.

Ces assurances complémentaires offrent une tranquillité d’esprit, mais il ne faut pas oublier l’importance du dépôt de garantie. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une assurance, ce dernier constitue une réserve financière pouvant être utilisée pour couvrir les éventuels dégâts causés par le locataire ou les loyers impayés. Sa récupération à la fin du bail doit être conditionnée à un état des lieux de sortie conforme à celui d’entrée, garantissant ainsi la protection des intérêts du bailleur.

Profitez aussi des avantages fiscaux

Informez-vous sur les dispositifs fiscaux avantageux pour les investisseurs immobiliers dans votre région, comme les déductions pour travaux de rénovation ou les abattements fiscaux. Vous maximisez ainsi les performances de votre investissement.

Entourez-vous de vrais professionnels

Que ce soit pour la gestion locative, les conseils juridiques ou la comptabilité, travailler avec des professionnels vous aide à éviter les pièges et à prendre les meilleures décisions.

Sécuriser votre investissement locatif exige une approche proactive et bien informée. En suivant ces conseils et en restant attentif aux évolutions du marché, vous pouvez non seulement protéger votre patrimoine, mais également maximiser les retours. L’immobilier locatif, bien géré, reste l’un des investissements les plus stables et les plus rentables à long terme. Nous sommes à votre entière disposition sur Brest !

Finist’Armor -

Lu 107 fois Dernière modification le mardi, 11 juin 2024 09:23

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.